16 octobre 2013/Nouvelles, Anciens combattants

NOUS PRENDONS SOIN DES VÉTÉRANS DU CONNECTICUT

CountMeInforVETS

Topline Les démocrates du Connecticut travaillent dur pour garantir que nos 250,000 XNUMX anciens combattants et nos milliers de militaires en service actif aient accès à des avantages et des services publics exceptionnels.

Travaux: En 2011, les législateurs ont adopté et le gouverneur Malloy a signé une loi offrant un crédit d'impôt de 500 dollars par mois sur trois ans aux entreprises qui créent de nouveaux emplois et embauchent des anciens combattants pour les pourvoir.

Le crédit d'impôt de 500 $ est porté à 900 $ si la personne est un membre actuel des forces armées ou si elle a été honorablement libérée ou libérée du service actif.

En 2012, les législateurs ont adopté et le gouverneur Malloy a signé une loi établissant le programme de formation et d'emploi subventionné pour les membres des forces armées au chômage, la composante des forces armées du programme d'emploi Step Up 2011 du gouverneur Malloy.

Le programme prévoyait 10 millions de dollars pour subventionner les 180 premiers jours de travail d'un ancien combattant au chômage. Les subventions STEP Up For Vets subventionneraient entièrement les 30 premiers jours de salaire de l'employé.

Cet été, les démocrates du Connecticut ont élargi le programme pour inclure les anciens combattants ayant servi au moins 90 jours et ayant été libérés honorablement.

L'Education: En mai 2013, les démocrates du Connecticut ont créé un groupe de travail chargé de déterminer quelle formation et quelle expérience acquises par les anciens combattants au cours de leur service dans les forces armées équivalaient à la formation ou à l'expérience nécessaire pour obtenir certaines licences d'État.

En septembre, le gouverneur Malloy a signé un décret exigeant que les départements, conseils et commissions de l'État tiennent compte de la formation militaire lors de l'élaboration des procédures d'octroi de licences et de certifications.

Droits et protections : Au printemps 2013, les législateurs ont adopté et le gouverneur Malloy a signé une loi qui étend les protections contre la discrimination sur le lieu de travail actuellement accordées aux employés qui sont des réservistes des forces armées américaines ou des membres de la Garde nationale aux membres des forces armées de l'État qui prennent du temps sur leur emploi pour accomplir des tâches militaires ordonnées.

Ce printemps également, les démocrates du Connecticut ont rétabli les prestations de l'État pour les anciens combattants qui se voyaient auparavant refuser les prestations fédérales uniquement en raison de leur orientation sexuelle, conformément à l'ancienne politique fédérale interdisant aux homosexuels de servir dans les forces armées.