Le 14 janvier 2014/Communiqués de presse

La présidente DiNardo à Walker : présente ses excuses au Connecticut

Hartford, CT – Un jour après que David Walker du Parti Républicain ait stupéfié et offensé le Connecticut en rejetant la tragédie de Sandy Hook et les efforts visant à prévenir de futures tragédies, la présidente du Parti démocrate du Connecticut, Nancy DiNardo, l'appelle à nouveau à s'excuser pour son attitude dédaigneuse et ses commentaires insensibles.

Selon CT News Junkie, « Walker était moins intéressé par d’autres questions controversées. Lors de la conférence de presse, il a été interrogé sur sa position sur le contrôle des armes à feu et sur la nouvelle réglementation sur les armes à feu adoptée l'année dernière après la fusillade de Sandy Hook… Walker a répondu à la question en affirmant qu'il n'aurait pas soutenu le projet de loi, mais il a nuancé sa réponse. "Je vais me concentrer sur l'économie, l'emploi et la responsabilité budgétaire", a-t-il déclaré. "Je traiterai, comme vous le demandez, de certaines questions sociales qui sont importantes pour de nombreuses personnes mais qui, à mon avis, ne constituent pas la "priorité un".»[CT News Junkie, 1/13/14]

« Cela ne me surprend plus beaucoup, mais l'attitude cavalière et dédaigneuse de David Walker est choquante. Qualifier le débat de politique publique qui a suivi à juste titre la tragédie de Sandy Hook de « question sociale » diminue l'importance du débat. Il ne s'agit pas d'un « problème social » ; il s'agit d'une question qui touche à la sûreté et à la sécurité de nos enfants et des adultes sous la garde desquels nous les confions quotidiennement. Il devrait avoir honte de lui-même et je lui demande à nouveau de s'excuser auprès du Connecticut.

DiNardo a ajouté : « Encore une chose : il a dit qu’il s’occupait du problème parce qu’un journaliste le lui avait demandé. Voilà pour le leadership. Ce n’est pas exactement un profil de courage.

# # #