le 28 mars 2014/Communiqués de presse

Déclarations des dirigeants sur l'annonce de Malloy

Hartford, Connecticut – Aujourd'hui, les dirigeants de l'Assemblée générale du Connecticut ont publié les déclarations suivantes :

Le Président du Sénat, Donald E. Williams, Jr. : « Je soutiens la réélection du gouverneur Malloy parce qu'il a eu le courage de prendre les décisions difficiles nécessaires pour sortir l'État de la grande récession nationale. Il a aidé les petites entreprises et créé des emplois, réduit la dette de l'État et obtenu le soutien des deux partis pour des initiatives clés. Avec le gouverneur Malloy, nous avons évité l'impasse à Washington, DC et aidé les familles du Connecticut.

Brendan Sharkey, président de la Chambre des représentants : « Qu'il s'agisse de mettre de l'ordre dans nos finances publiques, de créer des emplois, d'encourager les petites entreprises ou de nous guider à travers des catastrophes naturelles et des tragédies humaines, le gouverneur Malloy a pris des mesures décisives et a fait preuve d'un grand leadership. L’État du Connecticut a fondamentalement changé de direction lorsque le gouverneur Malloy a pris ses fonctions, et j’ai hâte de poursuivre ces progrès au cours des quatre prochaines années.

Martin M. Looney, chef de la majorité au Sénat : « Le gouverneur Malloy a mené des politiques progressistes qui ont profité aussi bien aux villes qu'aux banlieues. Il a aidé les familles de travailleurs à joindre les deux bouts en promulguant le crédit d'impôt sur le revenu gagné et en augmentant le salaire minimum. Le Gouverneur s'engage également à développer notre économie et à remettre les gens au travail grâce à des initiatives de formation professionnelle telles que STEP-Up et à des investissements directs dans des entreprises en croissance à travers le programme Small Business Express.

Le leader de la majorité parlementaire, Joe Aresimowicz : « Le gouverneur Malloy est un combattant pour les travailleurs et a aidé le Connecticut à franchir un cap dans un contexte de crise économique. Notre taux de chômage est à son plus bas niveau depuis 2009, et nous sommes le premier État du pays à augmenter le salaire minimum à un montant que méritent les travailleurs acharnés.

###