15 mai 2014/Communiqués de presse

Apprendre à connaître Greenberg : pourquoi Mark Boughton soutient-il son nouveau copain du Tea Party ?

Hartford, CT – Le candidat républicain au poste de gouverneur Mark Boughton a soutenu l'espoir du Congrès Mark Greenberg dans le 5th District du Congrès, le qualifiant d’« ami » qu’il a « appris à connaître ». Extrémiste d’extrême droite du Tea Party, Greenberg est anti-femmes, anti-mariage gay et pro-armes.

« Un autre jour, un pas de plus vers la droite pour les candidats républicains. Ils continuent de se plier à la NRA tout en faisant des promesses fiscales qu’ils ne pourront jamais tenir », a déclaré la présidente du Parti démocrate, Nancy DiNardo. «Un soutien à son 'ami' Mark Greenberg équivaudrait à un soutien au Tea Party. Boughton partage-t-il les positions du Tea Party de Greenberg, anti-choix, anti-mariage gay et pro-armes ? S’agit-il simplement d’une complaisance politique ou cela démontre-t-il que Boughton est en réalité loin du courant dominant ?

Contexte – Faire connaissance avec Mark Greenberg

Dans son soutien au candidat au Congrès Mark Greenberg, Boughton a déclaré : « Au cours des dernières années, j'ai appris à connaître Mark » et Greenberg « n'est pas seulement un joueur d'équipe, mais une personne que je considère comme un ami. « À deux reprises rejeté pour la nomination du GOP dans le 5e district du Congrès, Greenberg a obtenu l'approbation du maire de Danbury, Mark Boughton. "Au cours des dernières années, j'ai appris à connaître Mark et j'apprécie son dévouement au parti républicain et son travail pour faire élire les républicains à tous les niveaux", a déclaré Boughton à propos de Greenberg. « Mark n'est pas seulement un joueur d'équipe, mais une personne que je considère comme un ami. J'ai hâte de le voir faire partie de l'équipe qui contribuera à restaurer la santé financière de notre grand État. Il a fallu quatre ans pour que Greenberg courtise Boughton, un candidat républicain au poste de gouverneur.» [CT Nouvelles, 5/15/14]

CT News Junkie : « En 2012, Greenberg était peut-être le plus conservateur des candidats républicains… Il a gagné le soutien des groupes du Tea Party. » « En 2012, Greenberg était peut-être le plus conservateur des candidats républicains en lice pour l'investiture du 5e district du Congrès. Il a gagné le soutien des groupes Tea Party et il soutient l'augmentation de l'âge d'éligibilité à Medicare de 65 à au moins 69 ans. Il abrogerait ce qu'il a appelé la « Loi sur les soins inabordables ». » [CT News Junkie, 12/3/13]

Greenberg sur l'égalité du mariage : « Je ne sais pas s'ils devraient pouvoir se marier. » Selon WNPR, « Greenberg se présente comme un conservateur social et un candidat pro-vie. En ce qui concerne le mariage homosexuel, « je ne sais pas s'ils devraient pouvoir se marier. Je pense que le mariage en tant qu'union est dédié à un homme et à une femme", a déclaré Greenberg. Il est également opposé à une loi nationale autorisant le mariage homosexuel. [WNPR, 7/19/12]

Greenberg : « Je suis très pro-vie. » « Greenberg a déclaré qu'il était à la fois pro-vie et contre l'utilisation de l'argent des contribuables « pour financer l'avortement sous quelque forme que ce soit ». « Je suis très pro-vie », a-t-il déclaré en 2010. « En termes de formulation, pro-vie, quel est le contraire de cela ? Pro-mort ?' » [Register Citizen, Connecticut's 5th District du Congrès, consulté 5/15/14

Greenberg : « Je suis fermement opposé à l’utilisation des impôts pour financer l’avortement sous quelque forme que ce soit. » En janvier 2011, Greenberg avait publié sur le site Internet de sa campagne : « Depuis des décennies, la loi fédérale interdit l’utilisation de l’argent des contribuables pour financer l’avortement. Dans le cadre du projet de loi sur les soins de santé, des efforts ont été déployés pour modifier cette loi établie. Je suis fermement opposé à l’utilisation des impôts pour financer l’avortement sous quelque forme que ce soit. Si je suis élu au Congrès, je me battrai pour maintenir la loi existante qui interdit à nos contribuables de financer l’avortement. » [Site Web de la campagne Greenberg, via The Internet Archive, capturé 1/26/11]

Greenberg : « Le 2e amendement protège clairement le droit des individus de détenir et de porter des armes à feu – point final. » En janvier 2011, Greenberg avait publié sur son site Internet de campagne : « Le 2e amendement protège clairement le droit des individus de détenir et de porter des armes à feu – point final. Notre 2e amendement représente la liberté de posséder des armes à feu pour la protection personnelle, la chasse et le tir sportif. Je veillerai à ce qu'aucun projet de loi ne viole nos droits constitutionnels en tant que citoyens légitimes de posséder et de posséder des armes à feu. Les interdictions sur les armes de poing ont été annulées à plusieurs reprises par les tribunaux parce qu'elles sont inconstitutionnelles – et garantissent que « seuls les méchants » auront des armes. Posséder une arme à feu est un droit et les droits impliquent des responsabilités. Je crois que nous devrions promouvoir des programmes d’éducation et de formation sur la sécurité des armes à feu pour garantir que les armes à feu sont utilisées en toute sécurité et qu’elles sont utilisées par ceux qui disposent d’une formation et d’un permis appropriés. [Site Web de la campagne Greenberg, via The Internet Archive, capturé 1/26/11] 

Sur WNPR, Greenberg a décrit l'Islam comme « une secte à bien des égards » et a déclaré : « Je ne crois pas du tout que l'Islam soit une religion de paix. » "M. Greenberg, candidat républicain dans le 5e district du Congrès, est apparu la semaine dernière dans l'émission « Where We Live » de WNPR. À l'antenne, il a décrit l'Islam comme « une secte à bien des égards » et a déclaré : « Je ne crois absolument pas que l'Islam soit une religion de paix ». De tels propos devraient embarrasser n’importe qui, surtout quelqu’un qui se présente à une fonction publique. Comment la deuxième plus grande religion du monde, avec au moins un milliard de fidèles, peut-elle être qualifiée de « secte » reste un mystère. Et quant au fait que l’Islam n’est pas « une religion de paix », il est évident que M. Greenberg ne connaît même pas les bases de la foi ; peut-être devrait-il suivre un bref cours de religion comparée avant de commenter davantage. L'animateur de l'émission, John Dankosky, a tenté à plusieurs reprises de permettre à M. Greenberg de tempérer ses propos, suggérant que les extrémistes, quelle que soit la religion, ne sont guère représentatifs de la foi. Le candidat n'en a rien voulu, il continue d'insister sur le fait que le christianisme et le judaïsme sont "plus pacifiques" que l'islam, et il fait référence à plusieurs reprises aux "valeurs judéo-chrétiennes" américaines, apparemment en contraste avec les valeurs islamiques.» [Éditorial, Hartford Courant, 07/24/12] 

###