11 juin 2014/Communiqués de presse

SON CANDIDAT SOUTIENT LE TEA PARTY, JOHN MCKINNEY AUSSI ?

Hartford, Connecticut – Avec la défaite du chef de la majorité Eric Cantor aux primaires hier, le Tea Party a reçu un gros coup de pouce dans le bras. Considérés comme morts il y a quelques semaines à peine, ils sont bien vivants, et pas seulement en Virginie. Hier soir sur Twitter, David Walker – également connu sous le nom de « @DeficitRanger » – a reconnu les forces qui ont propulsé Dave Brat vers une victoire primaire sur Cantor :

IMAGE - SON CÉPIER DE COURSE SOUTIENT LE TEA PARTY, LE FAIT-IL AUSSI JOHN MCKINNEY_

La question est maintenant de savoir quelle est la position du candidat à la vice-présidence de M. Walker, John McKinney, au sein du Tea Party ? Auparavant, même si les dirigeants républicains de Washington avaient désavoué le Tea Party, les candidats républicains au poste de gouverneur du Connecticut ne l'avaient pas fait. John McKinney, en particulier, a déclaré aux Quiet Corner Tea Party Patriots que il abrogerait la loi intelligente, stricte et de bon sens sur les armes à feu du Connecticut.

M. McKinney soutient-il ceux qui ont évincé Eric Cantor ? Après avoir à peine atteint 15 pour cent de soutien des délégués à la convention républicaine, est-il en lice pour le soutien du Tea Party ? Est-ce qu’il s’aligne sur l’extrême droite et recherche-t-il son soutien ?

Contexte:

Éditorial du New London Day : « Aucun des républicains candidats au poste de gouverneur n’a pu se résoudre à renoncer aux extrémistes » qui « ont fermé le gouvernement ». En octobre 2013, le New London Day écrivait dans un éditorial : « Et maintenant, il y a des signes de propagation de cette infection au Connecticut. Lors de la récente crise provoquée par la tentative des républicains du Tea Party contrôlant la Chambre de fermer le gouvernement s'ils ne parvenaient pas à modifier l'Obamacare, aucun des républicains candidats au poste de gouverneur n'a pu se résoudre à renoncer aux extrémistes. Tom Foley, le candidat républicain de 2010, a même déclaré : « Je soutiens ce qu'ils font. » » [Éditorial du New London Day, 10/28/13]

###