10 octobre 2014/Communiqués de presse

TOM FOLEY MENT – ENCORE – À PROPOS DE LA DIVULGATION DE L'ARRESTATION

Hartford, CT- Après le débat des gouverneurs d'hier, Tom Foley a menti-encore-sur son historique d'arrestation lors de sa disponibilité avec les médias.

Cela a été rapporté par le Hartford Courant et d'autres médias que, lors de la vérification des antécédents de Foley pour devenir ambassadeur en Irlande, il a indiqué aux autorités fédérales qu'il n'avait jamais été inculpé pour autre chose qu'une « infraction mineure au code de la route ».

Bien entendu, ce n’est pas vrai. Il a été inculpé deux fois-une fois pour une agression criminelle pour avoir percuté un autre véhicule à des vitesses allant jusqu'à 50 MPH et une deuxième fois pour une altercation impliquant sa voiture et sa femme.

Pourtant, lors de sa vérification de ses antécédents, lorsqu'on lui a demandé s'il avait déjà fait l'objet d'une enquête, arrêté ou inculpé par une autorité chargée de l'application des lois, Foley a répondu « Non » sur son formulaire d'habilitation de sécurité nationale. Nous savons que c’est faux.

Pourtant, lors de la disponibilité de Foley hier, il a nié avoir jamais menti aux autorités sur son historique d'arrestation.

Question : « Pouvez-vous commenter son accusation selon laquelle vous n'avez pas divulgué votre arrestation ?

Foley : "C'est absolument faux."

Question : « Complètement faux ?

Foley : « Faux. Est-ce que je suis clair à ce sujet ?

L'échange peuvent être trouvés ici.

Contexte:

Foley a déclaré qu'aucune des deux arrestations n'avait eu lieu lors de ses audiences de confirmation et "je suis sûr qu'ils étaient au courant des deux incidents, et ce n'était pas un problème pour eux." Selon le CT Mirror, « lors d'un entretien téléphonique avec The Mirror, Foley a déclaré qu'aucun incident ne s'était produit lors de son entretien avec la commission sénatoriale des relations étrangères, lorsque le président George W. Bush l'avait nommé ambassadeur en Irlande en 2006. Il a déclaré qu'il l'avait fait. n'a pas tenu à divulguer les deux arrestations, mais il a fait l'objet d'une enquête détaillée du FBI. "Pour être ambassadeur, vous devez avoir une autorisation top-secrète", a déclaré Foley, qui a également été nommé par l'administration Bush à l'Autorité provisoire de la coalition en Irak en 2003, supervisant les entreprises publiques du pays. « Je suis sûr qu'ils étaient au courant des deux incidents, et cela ne leur a pas posé de problème. » [CT Mirror, 6/25/10]

Foley a écrit sur les formulaires de vérification des antécédents qu'il n'avait jamais été accusé de rien de plus qu'une « infraction mineure au code de la route ». Selon le Hartford Courant, « Un autre formulaire rempli par Foley demandait : « Avez-vous déjà fait l'objet d'une enquête, arrêté, inculpé ou détenu par une autorité fédérale, étatique ou autre autorité chargée de l'application de la loi pour violation d'une loi fédérale, étatique, de comté ou municipale ? règlement ou ordonnance autre qu'une infraction mineure au code de la route ? Foley a déclaré qu'il avait de nouveau répondu « non » parce qu'il considérait à la fois les accusations de violation de la paix de 1981 et de 1993 – qui impliquaient sa tentative d'empêcher la voiture de son ex-épouse de quitter son allée avec leur jeune fils, puis de la suivre pendant un court laps de temps – pour être à la fois « mineur » et « lié au trafic ». » [Hartford Courant, 7/30/10]

Foley a répondu « non » sur son formulaire d’habilitation de sécurité nationale et sur celui du comité des relations étrangères du Sénat américain sur la question de savoir s’il avait déjà fait l’objet d’une « enquête, arrêté, inculpé ou détenu par une autorité fédérale, étatique ou autre autorité chargée de l’application de la loi ».Selon le Hartford Courant, « il a rempli deux types de questionnaires : le formulaire d'autorisation de sécurité nationale qui posait des questions sur toute arrestation criminelle, et un formulaire pour l'approbation par la commission des relations étrangères du Sénat américain de la nomination de son ambassadeur qui posait une question plus large : « Avez-vous tu as déjà été invEstimé, arrêté ou inculpé ou détenu par une autorité fédérale, étatique ou autre autorité chargée de l'application de la loi pour violation de toute loi, réglementation ou ordonnance fédérale, étatique ou municipale autre qu'une infraction mineure au code de la route ? Encore une fois, Foley a dit qu'il avait répondu « non ». » [Hartford Courant, 7/23/10]

###