le 30 mars 2016/Nouvelles

Trump suggère une « punition » pour les femmes qui avortent illégalement

Réaction des démocrates du CT :

«Comme si nous avions besoin d'une preuve supplémentaire qu'une présidence de Donald Trump serait désastreuse pour les femmes, les commentaires d'aujourd'hui représentent peut-être un nouveau plus bas. Tout au long de cette campagne, Trump n’a cessé de proférer de la haine, de l’intolérance et de purs mensonges. Pendant ce temps, les candidats républicains au Congrès Matt Maxwell et Clay Cope ont refusé de condamner aucune de ses déclarations ou propositions farfelues. Mais c’est une question sur laquelle les électeurs du 5e district du Congrès méritent d’entendre leurs futurs membres du Congrès : sont-ils d’accord avec l’affirmation de Trump selon laquelle les femmes qui avortent doivent être punies ?

« Les femmes du Connecticut méritent bien mieux que Donald Trump. Elizabeth Esty a défendu le droit de choisir, et les femmes méritent de savoir quelle est la position des républicains candidats au Congrès. – Leigh Appleby, directrice des communications du Parti démocrate du Connecticut

La colline: Trump suggère une « punition » pour les femmes qui avortent illégalement

Par Harper Neidig

Donald Trump a affirmé Valérie Plante. mercredi que si les avortements étaient illégaux, il faudrait punir les femmes qui les pratiquent, selon Bloomberg.

"Il doit y avoir une forme de punition", a déclaré Trump à Chris Matthews de MSNBC, si l'avortement est interdit.

Il n’a pas donné de détails, disant seulement que la punition « devrait être déterminée ».

Les commentaires de Trump ont été diffusés plus tard lors d'une assemblée publique enregistrée. Mercredi.

Matthews a pressé Trump de savoir si l'avortement devait être interdit.

« L’avortement doit-il être puni ? Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez esquiver », a-t-il déclaré.

"Écoutez, les gens dans certaines parties du Parti républicain, les républicains conservateurs, diraient: 'Oui, cela devrait'", a répondu Trump, le favori du Parti républicain.

Matthews l’a poussé à répondre clairement sur ce qu’impliquerait une interdiction de l’avortement.

"Eh bien, vous revenez à une position comme celle où ils se rendaient peut-être dans des endroits illégaux, mais nous devons l'interdire", a répondu Trump.

"Bien sûr, les femmes ne devraient pas être punies" pour avoir avorté, a déclaré plus tard le rival républicain de Trump, John Kasich, à NBC.

Leader démocrate Hillary Clinton dans un tweet, il a qualifié les commentaires de Trump d'« horribles et révélateurs ».