le 7 avril 2016/Actualités

Faire face : un autre jour, une autre approbation soutenue par le FIC

Un autre jour, une autre approbation du républicain Clay Cope de la part d'un sénateur de l'État, déconnecté et soutenu par le Family Institute of Connecticut (FIC). Hier c'était Le sénateur Kevin Witkos. Aujourd'hui c'est le sénateur Michael McLachlan. Ces soutiens continuent de soulever des questions sur ce que représente M. Cope, alors qu'il continue de vanter le soutien d'élus ayant des antécédents de vote anti-femmes, anti-choix et anti-LGBTQ, mais refuse de clarifier ses propres opinions.

« Tout au long de sa campagne, Clay Cope a fermement refusé de répondre aux questions concernant à peu près n'importe quel sujet auquel les électeurs du 5e district étaient confrontés. Pourtant, il continue de déployer le soutien de législateurs anti-LGBTQ et anti-choix soutenus par le FIC. Il est temps pour M. Cope d’arrêter de se cacher et de répondre à la question : est-il aux côtés de Mike McLachlan, Kevin Witkos et du FIC ou des femmes et des personnes LGBTQ du district ? » – Leigh Appleby, porte-parole du Parti démocrate du Connecticut

De plus, cela fait plus d'un mois que M. Cope tenté d'accuser La représentante Elizabeth Esty a soutenu Hillary Clinton (vrai), tout en refusant de répondre s'il soutiendrait Donald Trump s'il était le candidat. S’il envisage sérieusement de se présenter au Congrès, M. Cope doit faire connaître son opinion sur la candidature de Trump. Les électeurs méritent des réponses.