21 juillet 2016/Blog

RUPTURE : Klarides refuse de se distancier de la plateforme GOP

RUPTURE : Themis Klarides, chef de la minorité parlementaire du Connecticut et délégué républicain à la Convention nationale, refuse de dénoncer la plate-forme extrême du Parti républicain de 2016. Même si elle a raté le vote unanime de la plateforme lundi, elle a admis aujourd'hui que son absence ne provenait pas d'un « désir de se distancier de Donald J. Trump, de la Convention nationale républicaine ou de la plateforme du GOP ». selon le Connecticut Mirror.

« Le fait que la délégation du Connecticut ait soutenu à l'unanimité la plateforme du GOP montre une fois de plus à quel point le Parti républicain de notre État est devenu déconnecté. La plateforme cible les personnes LGBT en appelant à l’annulation de la décision de la Cour suprême qui a légalisé l’égalité du mariage dans tout le pays et en appelant même à une thérapie de conversion scientifiquement démystifiée. Il attaque les droits reproductifs des femmes en appelant à rendre l'avortement illégal et au définancement de Planned Parenthood. Il ignore la science en qualifiant le charbon de source d’énergie « propre », et il appelle à ce que la Bible soit enseignée dans nos écoles publiques.

« Ce ne sont pas les valeurs qui sont chères au Connecticut. La discrimination ne rendra pas à l’Amérique sa grandeur. Pourtant, nos dirigeants républicains n’ont fait aucune objection et ont voté à l’unanimité pour adopter cette terrible plateforme. Themis Klarides et le reste des législateurs républicains du RNC doivent expliquer pourquoi ils soutiennent ces politiques régressives. – Leigh Appleby, porte-parole du Parti démocrate du Connecticut