26 juillet 2018/Communiqués de presse

Les Républicains défendent la guerre tarifaire de Trump même si elle est désastreuse pour CT

Hartford, Connecticut – Lors du débat d'hier, les Républicains se sont tenus aux côtés de Donald Trump sur le commerce. Les faits sont clairs : la guerre commerciale de Trump est mauvaise pour les affaires du Connecticut :

  • Hartford Courant: « Les fabricants du Connecticut se moquent des tarifs de Trump »
  • Poste CT: « Le Connecticut perd dans la guerre tarifaire »
  • Wall Street Journal: « Du Wisconsin au Connecticut, les petites entreprises souffrent des tarifs douaniers »
  • NBC Connecticut: « Une nouvelle série de tarifs douaniers proposés par Trump toucherait les consommateurs américains »
  • WFSB: « Les augmentations tarifaires mondiales pourraient entraîner des problèmes pour CT »
  • Entreprise de Hartford : « L’industrie de défense CT est probablement perdante dans le cadre du plan tarifaire Trump »

Mais nous savons que les Républicains ne laisseront pas les faits faire obstacle à leur soutien à Donald Trump. Voici ce que les candidats républicains au poste de gouverneur avaient à dire lors du débat d'hier :

  • Mark Boughton : « Je soutiens les efforts du président pour nous placer sur des bases équitables et équitables. »
  • Tim Herbst : « Les présidents ont reconnu que nous devions avoir des règles du jeu plus équitables en matière de commerce. »
  • Steve Obsitnik : « Des règles du jeu équitables aideront mon entreprise et d’autres entreprises. »
  • David Stemerman : « Je soutiens ses efforts pour nous mettre sur un pied d’égalité »
  • Bob Stefanowski : « Le président Trump est intelligent. C'est une tactique de négociation.

"C'est vraiment incroyable : même avec des preuves accablantes selon lesquelles la guerre commerciale de Donald Trump a nui à l'État du Connecticut, les candidats républicains au poste de gouverneur ne trouvent toujours pas le courage de lui tenir tête", a déclaré la porte-parole du Parti démocrate du Connecticut, Christina Polizzi. "Soyons très clairs, face aux faits et aux chiffres, les républicains ont choisi de se ranger du côté de Donald Trump face aux fabricants et aux entreprises du Connecticut."