le 6 avril 2022/Communiqués de presse

La représentante de l'État Pavalock-D'Amato ne vit pas dans le district pour lequel elle a été élue.

DiNardo à Pavalock-D'Amato : vivez là où vous prétendez ou démissionnez.

Les preuves recueillies au cours du mois dernier et détaillées dans une plainte déposée auprès des responsables des élections de l'État montrent que la représentante républicaine de l'État, Cara Pavalock-D'Amato, ne vit pas dans le district de Bristol House pour lequel elle a été élue, comme l'exige la loi de l'État. 

Pavalock-D'Amato le doit aux constituants du 77th District de respecter la loi de l'État et de vivre dans l'appartement qu'elle prétend être sa résidence ou de démissionner, a déclaré aujourd'hui la présidente du Parti démocrate du CT, Nancy DiNardo. 

« La représentante Pavalock-D'Amato est sous surveillance depuis des mois depuis la vente de sa maison en novembre. Malgré des preuves documentées selon lesquelles elle vit avec sa famille en dehors du district, et pas seule dans un petit appartement, elle continue d’induire les électeurs en erreur », a déclaré DiNardo. 

Selon une plainte déposée auprès de la State Elections Enforcement Commission (SEEC), Pavalock-D'Amato et son mari ont vendu leur maison sur Rossi Drive à Bristol et ont déménagé dans une autre propriété achetée par son beau-père sur Perkins Street, également à Bristol mais situé dans le 78th Quartier. 

Bien que la nouvelle résidence soit située à l'intérieur des frontières de district établies dans le récent plan de redécoupage à l'échelle de l'État, ces frontières ne s'appliquent pas aux titulaires de charges actuels. Les nouvelles frontières, qui font partie du redécoupage de l'État une fois par décennie, entreront en vigueur avec les élections de 2022. 

Pavalock-D'Amato prétend résider dans un studio de 250 pieds carrés, situé au 77th District, mais selon la plainte du SEEC, sa voiture n'est jamais vue sur le parking de l'immeuble et les papiers du propriétaire coincés dans l'unique entrée de l'appartement sont restés inchangés depuis des semaines. Parallèlement, son véhicule est régulièrement aperçu dans l'allée de la rue Perkins. 

La loi de l'État exige que les membres de la Chambre des représentants et du Sénat de l'État résident dans le district qu'ils représentent. 

« C'est bien que la représentante Pavalock-D'Amato et son mari aient trouvé un nouveau foyer, mais ce n'est pas dans la circonscription pour laquelle elle a été élue. Même si elle envisage de se présenter aux nouvelles élections des 77th District en novembre prochain, elle aura enfreint la loi et vécu hors de son district pendant une année complète – soit près de la moitié de son mandat », a déclaré DiNardo. « Le représentant Pavalock-D'Amato doit vivre dans cet appartement ou démissionner. La loi est claire et ne fait aucune exception.